Nous perdons un grand passionné…

Je vous relaie cette triste nouvelle, à savoir le décès de Denis Lelong. Il a longtemps été Responsable de Région pour l’AFC et président de son association locale .
Il nous a quitté mardi 12 septembre à 5h50.
Je n’ai pas trouvé de meilleurs témoignages que celui de son ami Laurent Provin que vous découvrirez ci-dessous.
Je réitère mes condoléances à sa femme Ginette et à ses proches
Philippe Beaucousin
« Denis a tellement œuvré pour l’aquariophilie qu’il est difficile d’estimer les répercussions de son travail. Dans la région, on pouvait dire qu’il était connu et apprécié de tous. Sa passion pouvait l’emmener bien au delà des frontières. Il avait compris l’importance des fédérations et que c’était ensemble qu’il était possible d’agir. Sa philosophie se résumait à travers le slogan de l’association : convivialité, entraide et partage. Bien qu’habitant à deux pas de chez lui, je ne l’ai connu qu’une année, mais quelle année ! Je lui suis reconnaissant de m’avoir partagé sa vision du monde aquariophile. Au nom de l’association, je réitère mon soutien total à sa famille et remercie ses amis et connaissances qui se sont déjà exprimés sur notre page facebook. Vos mots de réconfort font énormément de bien à sa famille. L’aquariophilie est une grande famille !
 
Laurent Provin »

(14)

A Hugues Gellereau

Voilà bien longtemps que ça me chagrine mais aujourd’hui, enfin, je réagis.
Parmi ceux à qui l’AFC doit rendre hommage sur son site, il en manque un. J’ai eu l’immense bonheur de partager la rédaction de la RFC avec lui, et ce n’était pas de tout repos.
Je me souviens encore de ce soir d’avril 1999 où le téléphone a sonné. « Allo Philippe, c’est François… Hugo est mort ».
Le ciel nous est tombé sur la tête, sa passion pour les voitures et la vitesse nous avaient retiré un ami cher.
J’aurais dû rencontrer Hugo chez Jean-Claude pour discuter du Guide des Cichlidés quelques jours plus tôt mais il n’avait pu venir…

Nous sommes en fin 2014 et tu es toujours là pour ceux qui ont eu le bonheur de travailler avec toi. Tout le monde n’appréciait pas ton humour « particulier » mais qu’est-ce qu’on a pu se marrer entre nous ..

Philippe Burnel

Dans les pages vertes de juin 1999, Jean-Claude Nourissat écrivait :

L’AFC est en deuil.
Hugues GELLEREAU et son fils Junior viennent de perdre la vie dans un accident de voiture, c’était le 22 avril.
Hugo a été très longtemps le rédacteur de la RFC. Après une courte période de repos, il avait repris du service auprès de la nouvelle équipe.
C’est lui qui a réalisé le numéro du 20ème anniversaire de l’AFC qui paraîtra en septembre.
Que nos réunions vont nous paraître tristes sans lui !
Perturbateur numéro un de toutes nos assemblées, il avait le don du comique et de la répartie..
Je l’ai souvent comparé à Frédéric Dard, tant son imagination verbale était sans limites.
C’est Hugo aussi, quand il devenait sérieux, qui corrigeait tous les articles de la RFC et tout le « Guide des Cichlidés » qui va bientôt paraître.
Sa culture de la langue française et de la littérature était immense. J’ai un souvenir de nuit blanche, en expédition avec lui… Il récitait par cœur avec un vieux malgache aussi érudit que lui, toutes les poésies de Verlaine. Et bien sûr il était impossible de le faire taire.
Hugo, je ne peux pas être triste. Je ne veux que me rappeler les fous rires et les grandes rigolades que nous avons partagés avec toi.
Au nom de tous vos amis de l’AFC, Hugo, Junior, je vous certifie que vous resterez toujours dans nos cœurs.

Jean-Claude Nourissat

hugo04
Photo Philippe Burnel. Lors d’une réunion de bureau à St Malo en 1997 à l’occasion de l’inauguration de l’aquarium intra-muros (avec Roland Staub à gauche et Josy Carlus à droite)

(4)

Les voyages de Jean-Claude…

bandeau-madagascar

1er septembre 2014:

Deux nouveaux films en ligne: Guatemala 1997, et Guatemala Belize 1990

————-
25 juillet 2014:

Trois nouvelles vidéos en ligne, trois nouveaux voyages de Jean-Claude… Retrouvez Guatemala 1988 et 1989, et Brésil 1978
————-
18 juin 2014:
On ne présente plus Jean-Claude Nourissat. Co-fondateur de l’AFC en 1980, passionné de cichlidés, cet homme charismatique vivait sa passion en grand format. Son immense serre personnelle abritait de gigantesques aquariums et lui permit d’acquérir une expérience exceptionnelle, notamment sur de grandes espèces peu maintenues ou tout simplement inconnues. Véritable globe-trotter, il a parcouru de nombreux pays avec son compère Patrick de Rham, sillonnant l’Amérique centrale et Madagascar, ne se contentant pas d’une simple chasse aux cichlidés, mais transformant chaque voyage en formidable quête de connaissances, et en aventure humaine.

Au sein de l’AFC, il a laissé une trace indélébile, autant par son énergie débordante et son implication, qui ont hissé l’Association à un niveau national et international, que par sa gentillesse, son humilité et son enthousiasme.

Je vous propose aujourd’hui de découvrir un de ses voyages. De nombreux autres suivront. La résolution ne sera pas toujours exceptionnelle, car il y a de vieux supports, mais ce qui prime ici, c’est la qualité des documents, et la force du souvenir.

Madagascar fut une des destinations privilégiées de Jean-Claude à partir des années 1990, en raison des menaces pesant sur les cichlidés malgaches, de la rareté des connaissances sur ces espèces, mais aussi des difficultés vécues par une partie de la population locale, fortement démunie, qu’il soutint en apportant avec lui des produits de première nécessité. Chaque voyage fit l’objet d’un film; (re)découvrez aujourd’hui Madagascar, 2001.

Merci à Alain Koehl et Philippe Beaucousin à qui l’on doit cette initiative.

(0)

A Stuart M. Grant

stuartgrant

Ce mercredi 11 octobre 2007, à l’âge de 70 ans, Stuart M. Grant a succombé à une attaque cardiaque.

C’est en 1958 qu’il est arrivé au Nyasaland (nom de l’époque du Malawi) pour y exercer le métier de comptable dans diverses administrations. Ce n’est qu’en 1973 qu’il a commencé à exporter des poissons, d’abord des Notobranchius (Killi) qu’il expédiait aux Etats-Unis puis des cichlidés du lac.

Son installation initiale se résumait à une caravane et à quelques bidons pour y stocker les poissons. Au fil des années, son installation s’est agrandie jusqu’à atteindre l’ampleur qu’on lui connaît actuellement. J’ai eu l’occasion de rencontrer Stuart à plusieurs reprises. La première fois, c’était en Belgique au milieu des années 90 lors d’un CichlidenShow à Anvers et j’avais été impressionné par sa simplicité et sa disponibilité. Ensuite, ce fut lors de mes quatre voyages au Malawi où il nous avait si bien reçus. Il veillait à organiser avec soin nos déplacements sur le lac, s’enquérant toujours pour savoir si quelque chose avait cloché, si nous avions des suggestions. Et c’était un plaisir que de passer la soirée à discuter de mille choses autour d’un (ou plusieurs) verres de whisky.

Stuart a été très affecté par le décès de notre ami Jean-Marie Londiveau et vous avez d’ailleurs pu lire la lettre de condoléances qu’il nous a adressée. Jean-Marie était un de ses premiers visiteurs et son hôte habituel lorsqu’il venait en France. Je devais le revoir ce dimanche 21 octobre. Malheureusement, je ne pourrai que me recueillir devant sa tombe qui se trouve dans sa propriété à Kambiri Point. Au nom de l’AFC, j’adresse mes plus sincères condoléances à son épouse Esther, à Louise et Justinian, ses enfants, à David et Towera ainsi qu’à tous ses employés et collaborateurs.

Philippe Hotton
Le 11 Octobre 2007

(0)

A Jean-Marie Londiveau

jeanmarie-londiveau

Très chers amis,
Jean-Marie Londiveau nous a quittés !
Je suis complètement désemparé et terriblement malheureux après cette terrible nouvelle.
Nous venions tout juste d’officialiser sa nomination au poste de Vice-Président de l’AFC.
Je ne trouve pas de mots assez forts pour exprimer ma tristesse et celle de tous les amis de Jean-Marie qui se retrouvent aujourd’hui comme des enfants qui viennent de perdre leur grand frère adoré !
Jean-Marie était aimé de tous à l’AFC, sa gentillesse et sa bonne humeur étaient légendaires !

Je pleure aujourd’hui un ami fidèle et juste, jusqu’au bout, il aura travaillé au service de l’association et de sa passion.
Il nous a donné bien des leçons de courage et aujourd’hui, ces leçons, nous devrons les appliquer malgré sa disparition, pour continuer à oeuvrer pour notre association bien-aimée.

Au nom de tous les membres du bureau, de tous les membres de l’AFC et en mon nom personnel, nous adressons nos plus sincères condoléances à Marie, son épouse, Vanessa sa fille et à toute la famille Londiveau.

Antoine Séva
Le 30 septembre 2007

jeanmarie-a

(0)

A Frank Warzel

warzel_frank-1990

Chers amis,
J’ai la profonde tristesse de vous annoncer la disparition de notre cher ami Franck Warzel, des suites d’une opération cardiaque.
Je suis bouleversé par cette terrible nouvelle, je m’apprêtais à l’inviter à la réunion du groupe América, pour fêter notre amitié et partager encore une fois de grands moments de passion et de convivialité.
Il m’est très difficile de vouloir tracer un portrait de Franck, tant il était en dehors des normes. Franck Warzel était âgé de 44 ans.
Tant en Europe qu’aux États-unis, il était reconnu comme la référence en ce qui concerne les Crenicichla et Teleocichla, ses connaissances sur ces genres très particuliers étaient incroyables. Ses articles ont été publiés dans toutes les revues spécialisées, dans le monde entier.

Nous avons eu la chance, il y a quelques années de pouvoir suivre une conférence sur les Crenicichla dont on parle encore aujourd’hui au sein de l’AFC. C’était un passionné comme il en existe très peu dans le monde actuel. Il a consacré sa vie à sa passion. Sa renommée dans le monde est immense, tant il a apporté à la connaissance des espèces et à leur milieu.

J’ ai eu l’immense honneur et le grand plaisir de partager son amitié.
Ce jour est à marquer d’une pierre noire pour tous les passionnés de cichlidés et de toutes les formes de vies sur notre planète.

Au revoir Frank et à un de ces jours !

Antoine Séva
Le 27 avril 2005

(0)

A Jean-Claude Nourissat

JCN

Chers amis,
J.C Nourissat est parti vers un monde, qui depuis des années peuple nos rêves, aventures tropicales, rencontres avec des populations vivant en symbiose avec la nature et rivières regorgeant de poissons inconnus.
Il y a bientôt 25 ans, il a créé avec quelques amis, passionnés comme lui de Cichlidés, l’Association France Cichlid.
Sa personnalité, ses compétences et surtout ses énormes qualités de cœur, ont rassemblé autour de ce personnage hors normes, des milliers de passionnés.En quelques années, l’AFC est devenue grâce à son charisme, l’une des plus grandes associations aquariophiles du monde.
Il a découvert, nombre de Cichlidae nouveaux lors de ses voyages. Les récits de ses aventures, ont toujours été suivis avec passion par ses nombreux amis et fervents admirateurs, lors de nos congrès. C’était un homme comme on en rencontre une seule fois dans sa vie et nous avons eu ce privilège.
La flamme, qu’il a su allumer en nous, brillera à jamais dans nos cœurs. Sachons, à notre tour transmettre cette flamme aux jeunes générations. Nous avons perdu le meilleur d’entre nous, il était apprécié et aimé de tous, aquariophiles débutants ou chevronnés, scientifiques, nous lui devons tous quelque chose et tous, nous partageons le même chagrin.
Il était et sera à jamais notre guide.

Merci Jean-Claude, nous ne t’oublierons jamais.

Antoine Séva
Le 9 novembre 2003

(3)