Guyane 2017: L’incroyable voyage du président et des explorateurs de l’AFC (parties1,2 et 3)

Cette Année, c’est une fine équipe (dont trois autres membres du bureau) qui m’accompagne en Guyane pour découvrir cette région si passionnante…

Dans l’ordre, Pierrick et Stéphane Le Gall, Didier Michel et Christophe Drône constituent “Les explorateurs de l’AFC” et nous allons essayer de vous narrer nos péripéties tout au long du voyage….

Nous avons passé cette première journée à la recherche des Dendrobate sp. et des Apistogramma sp.

Nous apercevrons les premières sur la montagne Favar et les seconds dans une petite crique forestière.

Les membres du groupe se sont tous émerveillés devant les couleurs de ces petits Cichlidés. Ensuite nous avons jeté l’épervier dans les mariais de Kaw ou nous avons sorti quelques Crenicichla, Krobia et characidés.

Dans la journée de lundi nous avons fait route vers L’Oyapock et nous avons passé une nuit au Brésil .

Là nous nous dirigeons vers le saut Maripa.  A suivre….

Nous avons passé quelques jours à l’Oyapock après une nuit au Brésil ou nous avons découvert les activités locales, Stéphane a adoré 😁
Sur ces quelques jours loin de tous nous avons passé de belles soirée et nous aurons quelque scènette à vous présenter à notre retour.
L’objectif de ce site a été atteint : Crenicichla ternetzi.

Nous sommes maintenant à Saint Laurent pour quelques jours.Nous avons parcouru l’Acarouany à la recherche de notre objectif. Nous avons commencé par la crique du grand Lausa ou nous avons pêché de magnifiques Guanacara et 1 Crenicichla. Ensuite nous avons passé la journée pour trouver un accès à l’Acarouany mais pas de trace du Cichlides que nous cherchions. Vers 17 heures nous faisions le dernier point de pêche sur la RN1, nous avions perdu espoir mais là du pont nous avons aperçu un énorme couple avec des jeunes. Sans attendre nous nous sommes précipités à l’eau pour collecter ce Poissons.
L’objectif 2 était atteint : Crenicichla albopunctata

 

 

La nous partons pour Saint Laurent… A suivre…

Nous avons passé ces derniers jours à la recherche du Crenicichla multispinosa et des Geophagus Sp Sinnamary. Pour ces deux Cichlides nous nous y sommes pris à deux fois. En effet après avoir passé la journée aux chutes Voltaire nous n’avions pu pêcher que 3 pauvres Crenicichla et juste avant de partir, un couple nous a nargué avec ses alevins. Ils se pavanait dans des branches nous empêchant de les attraper. Il faut savoir que les chutes Voltaires sont à 2 heures de piste et 1 heure de marche de Cayenne. Malgré tout nous avons décidé d’y retourner le lendemain et nous avons eu raison, en effet quelques jeunes nous ont tendus les bras dès notre arrivée.
Pour ce qui est des Geophagus nous nous sommes présenté au degrad du petit saut mercredi mais une barge l’occupait, elle attendait un complément de chargement qui n’arriverait que le lendemain. Malgré tout nous avons lancé l’épervier dans le Sinnamary mais les filets étaient vides, nous avons donc abandonné la pêche pour cette fois
Nous sommes donc revenus le lendemain vers 8 heures, malheureusement la barge était toujours là. Le chauffeur nous indiquait qu’il en avait pour la matinée et qu’une autre barge devait prendre le relais. Après quelques échanges ils ont accepté que l’on puisse tirer la senne entre 2 manœuvre. Des le départ de la 1er barge Stéphane, Pierrick et Christophe ceux sont précipités pour sortir une bonne vingtaine de Geophagus, Stéphane était ravi 😁
quelle andouille ce Stéphane  (ça il ne faut pas le mettre 😁👍) La suite dans un article d’une prochaine RFC!!! Merci d’avoir suivi notre périple.
Edit Jérôme : MOI OUI JE LE MET, c’est la phrase la plus drôle de tout le récit, j’ai juste modifié le nom d’oiseau par un nom de charcuterie

(322)

Mexique 2017 – Le voyage de Sylvie et Philippe – partie 5

Ces jours ci , nous explorons les cénotes du côté de Puerto Aventuras. Celles de Kantun – Chi notamment aujourd’hui. Nous y avons trouvé des rocios, des Gambusia, des Poecilia veliferas et un autre Poecilia qui pour moi ne devrait pas être présent ici. L’eau est très claire avec une visibilité de plus de 5 m, mais certaines des cenotes s’enfoncent sous terre et il est difficile de filmer tant la luminosité y est faible. Toutefois je ne me suis pas aventuré très loin pour trouver de belles images.

(10)

Mexique 2017 – Le voyage de Sylvie et Philippe – partie 4

La région de Bacalar s’avère toujours très belle. Les lagunes ont des eaux splendides avec plusieurs nuances de bleu. On se croirait aux Seychelles sauf que c’est de l’eau douce. Dans ce coin, les mexicains sont très développement durable . Les rives sont propres, sécurisés et avec des paillotes en bois pour l’ombre. Pour un euro par personne , on est dans des petits paradis. Apres une semaine à Bacalar, nous remontons demain vers les cénotes du Yucatán à Puerto Aventuras.

(9)

Mexique 2017 – Le voyage de Sylvie et Philippe – partie 3

Nous avons passé la matinée de cette Journée a la Laguna Bacalar. L’eau y était cristalline, quel plaisir …
Hier, j’écrivais avoir vu les plus beaux T meeki et bien aujourd’hui c’est l’inverse (voir photo). Toutefois les V synspilum sont eux très colorés.
Ensuite pour faire plaisir à Sylvie et pour tenter de me cultiver nous sommes allés aux Ruines Mayas Chaccoben.
 Pour cette quatrième Journée, par contre, je ne vous parlerai pas de cichlidés mais d’un site paradisiaque : la Laguna Bonanza. Le paysage y est fantastique, que ce soit à la surface ou sous l’eau. Lorsque vous arrivez par un chemin tout cabossé, il vous est difficile d’imaginer qu’au bout de ce chemin vous trouverez un véritable éden. Les eaux de diffèrents bleus se mélangent avec le ciel de cette Journée ensoleillée. Quand vous plongez dans cette eau cristalline, d’une visibilité de 5 ou 6 m, vous découvrez un décor lunaire couvert de neige (c’est une métaphore :)). Tout y serait presque beau même les T meeki de la Laguna Bacalar. Je vous laisse découvrir ce paradis en images

 

(9)

Mexique 2017 – Le voyage de Sylvie et Philippe

Au départ samedi 9 heures du Havre nous sommes enfin arrivés à Bacalar vers 14 heures (21 heures heures Françaises).
Nous avons rapidement pris les masques et tubas pour plonger dans la Laguna Bacalar.
Nous y avons croisé de nombreux cichlidés : Thorichthys meeki. Trichromis salvini, Petenia splendida, Vieja synspilum, Mayaheros urophtalmus et de magnifiques Poecilia.
Mais la fatigue du transport nous a rapidement rattrapé et nous sommes rapidement retourné à l’hôtel pour finir cette Journée.

 

Dès le lendemain, nous avons fait La Cenote Azul et la Laguna Xul-Ha.
La première est un fantastique trou d’eau bleu azur d’une profondeur incroyable. J’y ai vu les même espèce que la veille mais ici l’eau y était transparente, enfin jusqu’à l’arrivée des baigneurs.
J’ai observé quelques reproductions mais nettement moins que dans la Laguna Xul-Ha ou les couple de T meeki, V Synspilum, T salvini se croisés avec leurs alevins. Toutefois les Mayaheros de la Cenote Azul étaient magnifique. La femelle était orange vif avec quelques points bleus.
La pluie a écourté cette Journée sous l’eau et nous a permis de visiter Chetumal qui est l’une des plus grande ville du Quintana Roo.
A très vite pour la suite…
PB

(8)

Guyane 2016 – Le Voyage de Philippe et Alain – Partie 7

Pour cette dernière journée, outre les formalités administratives auprès de la DSV, nous avons fait la Crique Patate.
Pas de Cichlidés dans ces eaux saumâtres mais des Tetraodons et autres poissons d’eau de mer qui cohabitent avec des Poecilia vivipara.

Pour clore cette soirée Vincent de l’association Guyane Wild Fish est venu prendre un verre avec nous et récupéré quelques poissons.

p1010432

p1010433

p1010435

p1010438

p1010440

p1010441

p1010442

p1010443

p1010446

p1010448

p1010455

p1010460

p1010469

p1010475

p1010477

p1010478

p1010481

p1010485

p1010493

p1010506

p1010510

p1010511

p1010514

p1010517

p1010518

p1010524

p1010526

Demain nous prendrons l’avions pour atterrir samedi matin à Orly. C’est toujours difficile de rentrer mais il est temps de soigner nos bleus, piqûres de moustiques de taons.

En complément de ces brèves vous aurez prochainement un article de Sylvie sur notre voyage en Guyane de 2015 et un film sur ce périple.

Pour ce qui est de notre voyage de 2016, Alain vous préparera un article suivi d’un film, comme d’habitude.

À bientôt lors d’une réunion aquariophile de l’AFC.

Philippe

(8)