Compte-rendu du 40ème congrès AFC 2019 à Montereau-Fault-Yonne

Comme chaque année, je vais tenter de vous dépeindre “la grand’messe” avec mes yeux naïfs (et parfois vitreux) mais toujours pleins de bienveillance…

Vendredi:

Après 8 heures de route qui m’ont paru courtes, la faute aux débats fous sur la collapsologie avec mes amis Giaccomino (JB pour les intimes), Dams (DamsB), Alex (Fanarium) et François, nous arrivons de notre côte d’azur au pays du ciel gris… On a encore dû “Bizuter” deux nouveaux sudistes (Chrystophe et Francis) les ayant retrouvé sur la route, aux alentours de Aix-en-Provence mais le trajet s’est bien passé… Sans surprise la météo pourtant clémente nous rappelle qu’au dessus de Montélimar, “C’est le NOOOORD”. Une bonne occasion de faire les poches du blouson qu’on avait laissé dans nos placards depuis le mois d’avril et de retrouver un vieux briquet ou une pièce de monnaie…

Une première étape sur le le lieu de la bourse où nous attend le sourire agréable d’Alain (Meeki67) pour découvrir une belle et grande salle parfaitement équipée de cuves à température parfaite (On ne fait pas deux fois les mêmes erreurs). Nous remercions l’association Haplochromis pour tenir ce magnifique stand avec des cuves décorées et des poissons multicolores… (pour un fan de sardines comme moi, c’est fracture de l’oeil)

Les vétos Toulousains sont là… Salle de la Bourse
Les bretons ,Yves et Claude, toujours fidèles au poste avec du super poisson… On aperçoit Antoine aussi avec les merveilles habituelles.
La salle offre toutes les garanties d’une bourse réussie.

Mine de rien, il faut quelques dizaines de minutes pour acclimater et libérer les poissons, croiser les copains à grands coups d’empoignades et de cris d’animaux…  Le site des repas et conférences se situe a 5 minutes a pied, l’occasion de s’aérer un peu avant de commencer l’apéro. Sur le stand de l’association nous découvrons le nouveau livre (Enfin…. j’ai planché dessus pendant tout le mois de juillet avec Patrick) : une vraie réussite!!

Alex nous décrit son stade de dilatation… hum hum

Les congressistes arrivent par vagues et on sent l’ambiance qui monte, ce sentiment que quelque chose se passe, qu’une alchimie est en train de prendre… Un Philippe (Flep) qui gueule, un Yves (Gbarnga) qui râle, un Philippe (Beaucousin) qui est sapé comme un vainqueur de l’eurovision bulgare… vous l’avez compris on se retrouve telle une grande famille.

L’accueil du Club de Montereau avec Afc IDF est parfait, c’est l’occasion de les remercier et de leur attribuer les lauriers de cette réussite car, faut-il le rappeler, ce sont les clubs qui organisent le congrès annuel!!! Chapeau bas les loulous. 

Le premier repas un peu (trop?) rapidement englouti, et c’est déjà l’heure de la conférence de Yves FERMON sur les voyages à vocation scientifiques…

La première soirée bât son plein, Manuel (Zapater) me fait remarquer que nous sommes un peu “mous” pour un vendredi soir. Je lui rappelle que le week-end est encore long et que nous ne pouvons raisonnablement pas nous prendre une biture monumentale chaque année… Vers 1h du mat, nous découvrons le gîte du Travers où il est inutile de tenter d’aller dormir, nous papotons quelques heures encore vu que Stephane (Le Gall) et sa discrétion légendaire tente de concurrencer les passages de trains de marchandises en termes de décibels nocturnes.

Au chateau du travers la soirée continue. Mais, que fait Alex avec un gilet de sauvetage??

Samedi:

La journée marathon commence par une visite à la bourse, où comme tout le monde, on vérifie que les fish vont bien… Quelques ajustements sont toujours nécessaires, les voyages n’aidant pas, il faut savoir laisser les écailles se reposer… On en profite pour s’échanger nos dernières repros dans la partie “réservations” et les cuves de la bourse se remplissant, l’excitation commence à monter…

Température des bacs: Parfait

Du côté de la salle des conférences, la journée va être chargée et les thématiques aussi intéressantes que variées: celles du Discus, du fluviatile et du Tanga entrecoupées d’un repas aussi bon que convivial.

Freddy et le Président, plus connu sous le sobriquet suivant: “L’homme au scrotum qui pendouille” référence à ses castagnettes accrochées à la ceinture
Figures illustrant le conférence sur Orthochromis
Jolie bouille, n’est-ce pas?

Le samedi c’est l’arrivé du reste des congressistes. Pascalou (Frier) arrive avec “Les filles du Sud” que plus personne ne présente et mon Pilou, toujours prêt à dégainer la machine à blagues… Je remercie aussi, en mon nom mais aussi pour tous ceux que ca concerne, les “taxi-poissons” qui se reconnaîtront. C’est aussi ca le congrès, une solidarité et une générosité incroyable.

Les “filles du Sud”, les Perbost, Pilou, Dams, Pascalou, Laurence et les espagnols…

Le samedi, c’est aussi une “Journée Partenaires” avec des remises exceptionnelles à hauteur de 20% sur l’ensemble du magasin. J’en profite pour remercier chaleureusement Eric de chez Abysse pour avoir joué le jeu et permettre de diffuser des raretés fraîchement importées d’une qualité irréprochable. De la part de l’AFC, MERCI ERIC!

Superbe conférence de Evert sur les côtes Zambiennes du Tanganyika

Vient l’heure de l’assemblée générale, moment que je redoute toujours car je dois être sérieux ou du moins en avoir l’air… Tout le boulot que l’équipe dirigeante produit dans l’année est présentée ici, maintenant. https://www.francecichlid.com/assemblees/

Et cette année nous avons même ouvert le débat, organisé un vote, écouté la parole de tous… Un peu de tension, des moments de flottement mais tout s’est bien passé et c’est très positivement que le Conseil d’administration et ses 3 nouveaux bizuts vont pouvoir se lancer dans une nouvelle année de labeur pour notre grande et belle entreprise…

Les conférenciers : Evert, Alain, Erwin, Freddy, Yves. Avec le président et la super équipe équipe du Club de Montereau
La brochette des présidents : Antoine, Martine, Philippe et Jean-Pierre

Vient le repas de gala. Et quel repas!!! Chapeau bas au Club organisateur : on a été gâté, on s’est régalé. Comme chaque année on a du enfiler notre costume de marchand de tapis pour l’épisode ubuesque de la Tombola mais vous le savez tous, et vous avez été encore une fois généreux, c’est pour l’association et le congrès que vous participez dans la bonne humeur!!! MERCI à vous tous!

Mettre la main à la poche… Cet homme est un Escroc, il vend des tickets perdants!!!
La salle est comble, l’ambiance au rendez-vous

Une prestation de très bonne facture par un groupe de Rock très sympa sur une scène parfaitement sonorisée et avec des jeux de lumières très “pros” ont permis de faire de cette soirée une des plus réussies depuis le temps que je vais au congrès. Ni trop fort, ni pas assez on pouvait discuter en profitant du spectacle… Didou (Michel) En a même profité pour draguer la femme du président sur un pas de danse endiablé.

Le groupe, et la jolie chanteuse…

On a fêté des anniversaires, on a rigolé, on a tiré (le début de) la tombola à Capella jusqu’à……. PATATRA! 1h du mat! Tout le monde dehors!!! et oui on ne pouvait raisonnablement pas rester là toute la nuit à faire les andouilles… La fin de la soirée s’est déroulée dans les hôtels ou gîtes… Claude (Joncour) pourra vous parler un peu plus de la Cuite de notre ami Yves au château du Travers, ca méritait des photos mais nous n’y avons pas pensé sur le coup (peut-être pas plus mal….)

Dimanche:

Le marathon (sûrement un peu trop dense) des conférences nous empêche de préparer sereinement la bourse qui va permettre de clôturer en apothéose ce week-end magistral. Mais tout le monde est là, jusqu’au dernier repas que nous partageons ensemble… Les stands se replient, on passe le balai dans la salle de conférence, un vent de nostalgie souffle sur Montereau…

Mais a 14heures pétantes, c’est la grande cohue, comme au bon vieux temps!!! Du cichlidé en veux-tu, en voilà!!! Superbe affluence pour une bourse de grande qualité et avec une diversité remarquable… L’AFC est toujours là et montre l’exemple aux détracteurs du monde associatif. Non! ce monde n’est pas mort, il n’est pas même décroissant! Il ne demande qu’a être attisé car, c’est indéniable, le feu brûle en nous…

Les caisses et autres glacières font le chemin inverse. Le coeur gros, on tire notre chapeau à l’équipe, au copains et au ciel gris de Montereau en attendant de se gaver de rillettes l’année prochaine… Rendez-vous au Mans, début octobre 2020….

Merci à tous ceux qui ont posté des photos sur la page Facebook de l’asso où je me suis copieusement servi…. bisous les loulous

La bétaillère de Francis est pleine à craquer