Législation : Arrêté Faune sauvage captive.

Depuis le 8 octobre 2018, la règlementation en termes de détention et surtout de cession de nos espèces préférées a changé. Il nous apparaît alors important de vous apporter toute l’information et l’aide nécessaire pour vous adapter à ces nouvelles dispositions.

Tout d’abord, voici le texte original : texte original

Pour que vous compreniez bien les tenants et les aboutissants, nous avons fait passer cet arrêté entre les mains d’un juriste, aquariophile et adhérent de l’association, Pierre-Edouard BIACHE. Il nous a donc proposé un commentaire explicatif de ce texte que vous pouvez télécharger ici : Commentaire arrete

Cependant,
Le 10 décembre, l’association Agir Espèces (Association de Gestion
des Intérêts et de la Réglementation Espèces Sauvages Préservées
en Captivité Ex Situ) annonçait via sa page Facebook qu’une
« coalition » avait été formée avec l’A.N.C.G.E. (Association Nationale
des Chasseurs de Gibier d’Eau), AVIORNIS France International,
le C.D.E. (Club des Éleveurs Oiseaux Exotiques), l’E.P.P.S.A. (Union

Internationale pour l’Étude et la Préservation des Psittacidae Sud-
Américains), la F.F.A. (Fédération Française d’Aquariophilie), la

F.F.O. (Fédération Française d’Ornithologie), la F.N.C. (Fédération
Nationale des Chasseurs), le PRODAF (Syndicat professionnel des
métiers et services de l’animal familier), l’U.O.F. (Union Ornithologique
de France), WPA France World Pheasant Association.
Ce conglomérat a déposé auprès du Conseil d’État un recours en
annulation de l’arrêté du 8 octobre 2018. A l’heure de la rédaction
de ce communiqué, les moyens invoqués par les requérants nous
sont inconnus. Des irrégularités de forme et des transgressions du
droit français et du droit communautaire auraient été constatés.
Nous vous tiendrons évidemment informés dès que nous en saurons
davantage. Cependant, compte tenu de la communication discrète
des requérants, il est probable qu’il faille attendre la décision du
Conseil d’État pour en commenter toute l’étendue.
Enfin, ce recours n’étant pas suspensif, l’arrêté du 8 octobre 2018
continue de produire ses effets et demeure pleinement applicable.
Nous vous déconseillons fortement de vous dérober de vos
obligations ou alors, à vos risques et périls.

Pour simplifier encore plus, quelques règles ont changé mais le gros du changement réside dans l’obligation de formaliser toute transaction (vente échange ou don) par une attestation de cession (en double exemplaire, pour le cédant et le cessionaire) et d’informer plus précisément l’acheteur (par un document d’information) lorsqu’il s’agit d’une vente. Des modèles provisoires de certificats CERFA existent, et ces documents peuvent aussi être simplement formalisés sur papier libre mais nous nous vous proposons d’utiliser des modèles de documents que nous avons adapté aux cichlidés et qui sont parfaitement légaux.

L’attestation de cession

A télécharger ici: attestation cession

Le modèle de Document d’information

A télécharger ici:document d’information

Nous informons aussi les organisateurs de bourses et d’événements publics qu’il est primordial d’informer les participants de leurs droits, de leurs devoirs et des peines encourues par les contrevenants.

L’association prévoit de mettre en place une évolution des documents, nous vous tiendrons informé dans les mois à venir…

Amérique centrale, quelques changements…

L’espèce jusqu’à présent connue sous le nom de Parachromis friedrichsthalii devra désormais être appelée Parachromis multifasciatus (Regan, 1905)
Couple, la femelle au dessus.


et cette espèce décrite sous le nom de Parachromis loiselli en 1989 s’avère être Parachromis friedrichsthalii (Heckel, 1840) jusqu’à présent mal identifiée. Sur la photo, une femelle.

Morgenstern, Rico. 2018. “Fishes collected by Emanuel Ritter von Friedrichsthal in Central America between 1838–1841”. Vertebrate Zoology. v. 68(n. 3), pp. 253–267

 

Un article plus complet paraîtra dans la revue de Janvier.
Florent De Gasperis

Compte-Rendu du Congrès du Havre – 5,6,7 Octobre 2018

Comme chaque année, c’est l’heure du bilan, de se souvenir des bons moments passés ensemble et déja de rêver à la prochaine édition qui, je vous le rappelle, se fera à Montereau Fault Yonne, en région parisienne.

Vendredi

Pour ma part, c’est après un périple de presque 12heures de route que j’arrive de ma côte d’azur natale jusqu’au Havre, sous un Soleil estival. (On m’aurait menti???) La salle est toute à nous, cette année elle centralisera l’intégralité des festivités, et pour les plus chanceux (ou ceux qui prévoient de ne plus être aptes au déplacement post repas), offre même quelques hebergements directement sur place…

Tout y est et concentré au même endroit:  Salle de repas / de conférence / de bourse !!!! top!

D’éminents membres comme notre Martinette et Pilou (Agnès tu nous as manqué) sont déjà la avec une délégation Belge bien connue

…Une délégation Espagnole de renom et La fidèle et prestigieuse délégation Suisse… Le congrès AFC c’est international, oui messieurs dames! (vous aurez reconnu, en outre, Flep, Manuel Zapater et le “Clan des de Rham”)

Un comité d’accueil parfait

Un Grand merci au CASA (Cercle Aquariophile de Sainte Adresse) pour cet accueil chaleureux et agréable.

Après quelques déboires techniques du côté du chauffage des cuves, qui ont mis un sérieux coup de pression aux hôtes du jour, mais qui ont fini par se régler pour le plus grand plaisir de nos protégés, c’est déja l’heure se restaurer. Une bonne nouvelle pour moi car le “marathon de l’apéro” a déja bien commencé. Je ne le répèterai jamais assez, mais je ne suis pas un ivrogne notoire, j’essaye juste de montrer l’exemple d’un jeune Afciste motivé par la convivialité du congrès! Bref, l’heure tourne et c’est devant la conférence de Mickael sur les amphibiens que nous entammons la digestion (En parlant de digestifs, cette année fût un bon cru en termes de diversité “gnôlesque” régionale )

Comme chaque année, la soirée du vendredi est conviviale. Quel plaisir de nous retrouver autour d’une table, d’un verre, ou d’une cuve d’acclimatation… Bref, la mémoire me faisant cruellement défaut pour les annecdotes d’après minuit, je ne vous en dirai pas plus pour cette soirée là (sauf peut-être l’épisode ou Stéphane a du sortir de son propre lit un inconnu a 3h du matin???)

Samedi

C’est vers 8h que Pascalou, Martine et Pilou viennent nous réveiller avec la bonne odeur du foie gras poëllé, du cassoulet et des magrets grillés. Plus sérieusement c’est avec un bon café que nous repartons sur les chapeaux de roues pour la journée marathon de l’association. Deux conférences de Willem, une de Julien, et une assemblé générale ou tout le monde a été captivé par les thèmes abordés. (Compte rendu ici : https://www.francecichlid.com/assemblees/ )

Un traducteur studieux

Des conférences incroyables

Des têtes bien connues…

Puis c’est l’heure du Repas de Gala, de la soirée festive de tous les dangers (en tous cas pour moi, c’est toujours dangereux). Une équipe d’animateurs “Impro” et quelques ateliers “Danse Country Américaine” alternent avec” Le Blues de Vincent”, les tickets à gratter et la mythique vente de billets de tombola. Ahhhhhhhhhhhh parlons-en de cette tombola! Je tiens à dire que le jeune escroc barbu à lunettes a comploté moult tricheries alors que les gentils et honnêtes vendeurs du sud de la France n’ont fait qu’oeuvrer pour le bien de l’association et de leurs membres. Une tombola d’ailleurs richement et généreusement garnie en lots, merci à nos partenaires => https://www.francecichlid.com/les-partenaires-de-lafc/.

Les tables rondes de cette édition 2018

IIiiiiiiiiiiiihhhaaaaaaaaaaaaaaa!!!!

“Je vous fait un mètre pour 30euros”

Il y a plus de restes dans les assiettes que dans les verres, n’est-ce pas messieurs?

Le blues de Tonton Vince!!!

Un président qui porte bien le Stetson

La fin de la soirée reste un grand mystère pour moi (toujours ce problème d’amnésie), mais je présume que tout le monde s’est bien amusé, malgré une météo bien normande…

Dimanche

J’ouvre un oeil, ah!!! je viens de me souvenir, je dois aller soutenir Jacques qui avait peur d’avoir des problèmes techniques avec le powerpoint de sa conférence à 10h00. Je tatonne au pied de mon lit pour trouver mon téléphone. Il est 12h00, batterie: 1% puis ZOU!!!! le téléphone qui s’éteint! Je ne suis même pas dans ma chambre !!!! après quelques errances dans la ville du Havre je finit par retrouver la salle pendant le repas… J’ai l’impression de ne pas être le seul à être vaseux mais apparemment, hormis quelques coupures de courant, tout s’est bien passé pour Jacques et sa super conf sur la Colombie

Et maintenant, place à la bourse ou, une fois n’est pas coutume, les espèces rares et autres beautés s’échangent dans une cohue agréable et humide…

   

Merci à tous et rendez-vous l’année prochaine!!!!

Merci à Gérard, Sebastien, Lisa et tout ceux et celles à qui j’ai piqué des photos sur Facebook. Moi je ne prend pas mon appareil pour le congrès c’est bien trop dangereux…

L’AFC, c’est à consommer sans modération! Hips!

Concours d’articles 2018

Cette année le jury était composé de : Christian CRAMOISAN, Gérard DELFOUR, Stéphane GILLION, Jean Luc PAUSE, Jean Luc RAVARD. Merci à eux.

1er prix : Grégory Guidicelli

=> Teléchargez le pdf ici :article 2018

pour Uaru amphiacanthoides
avec 17,40

2ème prix : Philippe BRULE
pour Enantiopus sp. « Kilesa » avec 16,60

3ème prix : Xavier GAUTHIER
pour Fishroom pour débuter
avec 16,40

L’ensemble du jury a décidé d’attribuer une mention d’honneur à Sylvie Beaucousin pour son article si sympathique

Le jury tient à signaler l’excellente qualité globale des articles de la revue, tous auraient mérité un prix et les notes se tenaient dans un mouchoir de poche.

Le concours aurait besoin de membres supplémentaires pour le jury, ce n’est pas difficile, il suffit de noter chaque article au fur et à mesure. Nous comptons sur vous et sur les responsables régionaux qui connaissent bien les lecteurs assidus. Merci d’avance.

Pour nous, membres de notre AFC, l’année c’est de congrès à congrès, Alors beaucoup de plaisirs avec vos Cichlidés et surtout très bonne santé à tous et à l’année prochaine.

Jean-pierre & Bernadette Hacard

 

 

Concours photo 2018

Comme promis voici ici l’intégralité des photos reçues par le jury cette année:

Le Jury:

Benoît JONAS,

Gérard SEMENCE,

Philippe HOTTON,

Robert MARCEL ,

Neolamprologus multifasciatus
Xenotilapia nigrofasciata
Xenotilapia papilio Isanga
Amatitlania myrnae
Apistograma alacrina
Apistogramma hongsloi
Astronotus ocellatus
Cyrtocara moorii
Copadichromis parvus metangula
Crenicara punctulata
Cyprichromis leptosoma Utinta
Cyprichromis leptosoma Utinta
Geophagus sp. "Red head"
Heros efasciatus "Rotckeil"
Geophagus sp. "Red head"
Geophagus brasiliensis
Geophagus mirabilis
Gymnogeophagus gymnogenys
Hemichromis sp. "Moanda"
Herichthys steindachneri "Media luna"
Amatitlania sp. "HRP"
Krobia sp."Oyapock"
Krobia sp. "Red eye"
Neolamprologus tretocephalus
Panamius panamensis
Paretroplus menarambo
Protomelas steveni imperial Pombo
Pseudocrenilabrus multicolor victoriae
Tilapia buttikoferi
Tropheus duboisi Maswa

 

Et les gagnants sont:

1er Prix

Didier michel

2eme Prix

Gérard Delfour

 

3eme Prix

Jacques Blanc

 

l’AFC

remercie l’ensemble des participants et les félicite pour la qualité d’ensemble de ces clichés.

Repose en paix Roger…

Par ce petit texte de Jean, l’AFC rend hommage à cette “Figure” de la cichlidophilie, de Marseille et d’ailleurs…

“Hommage à Roger PABION décédé le 2 octobre 2018
Par Jean CARLUS

Il est des appels téléphoniques qui vous glacent le sang et vous plongent dans le passé en quelques secondes. C’est le cas, en ce matin du 2 octobre 2018, lorsque 1,25 m (Alain Bourjac) m’annonce que Roger est mourant. Jean-Luc Harlez confirme le soir même qu’il est décédé des suites d’une crise cardiaque survenue ce samedi précédent. Alors les images défilent, celles qui figent le temps et vous emmènent en voyage vers les meilleurs moments d’une vie de partage. « Je vous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître »
* 1980 – Jean-Claude Nourissat et moi parcourons la France, à bord de ma camionnette sommairement aménagée d’un matelas et de deux duvets. On y répandait la bonne nouvelle. L’AFC est née. Accueillis au sein des clubs d’aquariophilie, lors de leur réunion mensuelle ou en pleine bourse aux poissons, nous enrôlons les bonnes volontés au son d’un leitmotiv cichlidophile. Le message fait boule de neige …
* 1981 – C’est l’inverse qui se produit. Une poignée de Marseillais débarque un samedi après-midi mémorable à Toulon pour nous rencontrer. Une demi-douzaine de figures emblématiques, accompagnées de ces dames toutes aussi typiques de la cité phocéenne, témoignent non seulement de leur intérêt pour cette aquariophilie spécifique, mais sans attendre de retour, s’offrent corps et âme à la cause de cette « secte » d’un genre nouveau mais noble. Roger en est, bien sûr. Et du partage, ils en ont à revendre. La petite sœur de l’AFC est née. L’AMC devient la 1ère délégation provençale en soutien à l’AFC. L’accent appuyé, le verbe haut, le sang chaud, et l’air hume bon le subtil parfum anisé du pastaga. Raimu, Fernandel (et autres…) peuvent être fiers de leurs dignes représentants. En voici une troupe qui incarne bien le rôle et qui joue la scène à perfection. Présents ! C’était le mot-clé de Roger et consorts. Avait-on besoin d’un coup de main, à titre personnel ou pour notre association ; ils répondaient toujours « présents ». La Revue Française des Cichlidophiles ne balbutiait plus. Elle était de plus en plus lourde de tâches ingrates. Trier et assembler les feuillets, les plier, les agrafer, les mettre sous enveloppe, y coller les étiquettes, enliasser les paquets pour un routage rigoureux, tout cela réclamait des heures de travail pour 2500 exemplaires dix fois par an. Et devinez où cela se faisait ? Dans les locaux tout frais de l’AMC à Marseille, quartier La Rose – bien sûr, le 3ème vendredi soir de chaque mois, ou le 4ème au pied levé s’il y avait du retard. Mais toujours dans la bonne humeur, dans une ambiance que je vous laisse imaginer. La soirée finissait tard au doux son des verres de leur breuvage naturel (pas de contrôle sur la route en cette époque bénite !), et au parfum des pizzas au cul du camion four à bois. Un des 1000 bons plans marseillais ! Roger ? Bien évidemment qu’il en était. Son poste attribué était derrière l’agrafeuse à taper sur la machine pour que ces saletés d’agrafes passent au travers des seize feuilles, tout en maugréant deux ou trois jurons locaux. Un club de « poissonneux » rassemble toutes les professions. Chacun y apporte sa dose de savoir-faire, ses idées et surtout son courage. Les heures ne comptent pas, les dépenses ne se chiffrent pas (enfin pas trop), mais le résultat atteste de l’investissement de tous. Le ferronnier Roger y faisait figure importante parmi les bonnes volontés, sans parler de la qualité de ses chefs-d’œuvre. Quelles parts des locaux AMC n’ont pas été bénies de ses mains ? Ses supports métalliques pour les aquariums sont lourds, solides mais fignolés. « Je peux monter dessus, c’est du costaud » disait-il. Déménagements, bourses aux poissons, expositions, présidence n’ont jamais fait peur à notre Roger. Et si je distingue peu Roger de l’équipe AMC, c’est que tous se ressemblent et tirent les caractéristiques des uns et des autres. En guise de qualificatifs, il suffit de dire : courageux, tenace, généreux, fier de sa ville et fidélité sont la seule définition de cette « bonne personne ». Fidèle… en amitié, mais aussi à son épouse qu’il chouchouta durant ces longs mois d’agonie, il y a à peine quelques années. L’AMC, l’AFC et beaucoup se souviendront toujours du gentil Roger aux allures bougonnes et au cœur gros comme ça. Repose en paix mon ami, et en allant vers le firmament des cichlidophiles, embrasse Paulette, Frédo, Robert, Jean-Claude, Jean-Luc et bien d’autres déjà qui nous manquent.

Ton pote Jean”

Adhésions 2019: elles sont en ligne

Comme chaque année, nous vous proposons d’adhérer pour l’année prochaine dès le congres. C’est donc d’ores et déjà opérationnel.

Cette année une nouveauté vous permettra de franchir le cap si vous n’avez jamais été membre ou si vous vous êtes éloigné de l’AFC et que vous n’avez plus adhéré depuis au moins 5 ans: UNE COTISATION DECOUVERTE à 15€ (pour la première année). N’hésitez pas à relayer l’information dans vos clubs pour que ceux qui veulent se lancer. Cette cotisation comprend l’adhésion + l’abonnement aux 10 numéros de la Revue!

cliquez pour choisir un type d’adhésion

pour les autres, c’est ici que ca se passe

Merci à tous